Archives de catégorie : Cartouches Jet d’encre

Droit de réponse : Epson réagit au reportage d’Envoyé Spécial

Le 29 mars 2018, France 2 a diffusé un reportage d’Envoyé Spécial concernant les imprimantes, les cartouches, le coût de la panne (retrouvez notre article ainsi que la vidéo sur cette page).

Le lendemain de la diffusion de ce reportage, Epson a publié un article sur son site :

Continuer la lecture

Envoyé Spécial : l’arnaque des cartouches !

France 2 a diffusé le 29 mars 2018 une émission d’Envoyé Spécial dont le sujet est l’obsolescence programmée des cartouches et des imprimantes.

C’est une enquête d’Anne-Charlotte HINET et Swanny THIEBAULT et l’émission est présentée par Elise LUCET.

KERink n’a pas participé à ce reportage, nous n’avons que coupé l’émission pour ne garder que la partie concernant les cartouches et les imprimantes afin que vous puissiez la regarder lorsque le replay ne sera plus disponible.

Lien officiel du replay : FranceTVinfo

Le jour même de la diffusion du reportage, les visites sur notre site www.kerink.fr ont explosé :

Les internautes recherchaient notamment des informations sur le logiciel SSC Service Utility qui permet de reprogrammer une cartouche Epson afin de dire à l’imprimante que la cartouche n’est pas vide et donc de pouvoir continuer à imprimer.

N’hésitez pas à consulter l’article ici, mais n’oubliez pas que malheureusement ce logiciel n’est plus à jour, son créateur ayant arrêté de le développer.

La dernière mise à jour date du 16 Octobre 2006, il y a plus de 11 ans.

Il reste effectivement de l’encre dans les cartouches d’encre lorsqu’elles indiquent « VIDES ».

C’est important qu’il reste de l’encre pour préserver les têtes d’impression car faire fonctionner une imprimante avec des cartouches entièrement vides endommage les têtes d’impression.

Sur une petite imprimante pour particuliers, il est plus onéreux de changer les têtes d’impressions que d’acheter une nouvelle imprimante (ce n’est pas forcément le cas sur un traceur professionnel comme l’image ci-dessus).

La quantité d’encre qui reste dans une cartouche peut varier car c’est une puce qui détermine le niveau de la cartouche en fonction du nombre de pages que vous imprimez et du taux de couverture en encre de cette page. Ce n’est qu’une estimation, pas la réalité.

Mise à jour : Epson a réagit à la diffusion de ce reportage, en savoir plus dans notre article dédié.

HP et ses puces qui équipent les cartouches jet d’encre

Sur des cartouches HP jet d’encre (séparées : noire, cyan, magenta et jaune), il y a une puce qui permet d’indiquer à l’imprimante et à l’ordinateur le niveau d’encre estimé restant.

Lorsque nous rechargeons des cartouches jet d’encre nous laissons la puce HP d’origine : elle indiquera vide malgré qu’elle soit pleine, mais ce n’est pas bloquant.
En la changeant, on devrait augmenter le prix de revente des cartouches et on s’exposerait à risquer d’avoir des imprimantes qui refusent de reconnaître les puces non HP.

Sur le site officiel d’Hewlett-Packard, voici ce que l’on peut lire :

En résumé, HP peut décider de bloquer les puces qui ne proviennent pas de chez eux du jour au lendemain : « pourraient empêcher certains consommables de tierce partie de ne plus fonctionner dans l’immédiat ou à l’avenir ».

Pour éviter ce genre de désagrément, ne mettez pas à jour vos firmwares et désactivez les mises à jour automatiques sur l’imprimante si elle est connectée à votre réseau : Article sur la mise à jour automatique.

Fournisseurs de cartouches : ça bouge à Rennes !

KERink est présent à Rennes depuis 2005, d’abord sous l’enseigne Cartridge World puis sous sa propre marque KERink depuis 2014.

Nous vendons des cartouches jet d’encre et laser, à la marque, compatibles ou rechargées selon vos besoins.

Le marché du consommable d’impression a beaucoup évolué depuis que nous sommes installés, il y a eu des nombreuses enseignes à ouvrir et autant à fermer. Continuer la lecture

Mise à jour automatique du firmware

Nous vous avons régulièrement parlé de mise à jour de firmware sur le site :
MAJ bloquante chez :  HP, Samsung et Lexmark

Comme indiqué dans ces articles, il faut, dans la mesure du possible, éviter les mises à jour de vos firmwares (logiciel interne de l’imprimante) car celui-ci a tendance à bloquer les cartouches qui ne sont pas des cartouches à la marque constructeur. Continuer la lecture

Cartouches non reconnues (HP 934 935 950 951 970 971 & XL)

Comme tout constructeur d’imprimantes, le business se fait sur le consommable : c’est donc la poule aux œufs d’or à protéger !

Et donc HP, comme les autres, cherche à bloquer les clients pour qu’ils n’achètent que des cartouches de marque HP (ils ont aussi fait un forfait Instant Ink, qui au final n’est pas forcément intéressant, voir cet article)

Aujourd’hui, nous avons reçu un mail d’un de nos fournisseurs de puces : Continuer la lecture

Zoom sur les têtes d’impression !

On a eu la chance d’avoir un microscope électronique à l’atelier et on en a profité pour voir comment était composée une tête d’impression d’une cartouche jet d’encre monobloc :

Sur ce petit diaporama, vous pouvez observer des têtes d’impression d’une cartouche couleurs puis d’une cartouche noire de loin et de plus près :

Chaque point est une buse qui lorsqu’elle reçoit une impulsion électrique lâche une goutte d’encre sur le papier (travail d’orfèvre, il faut se rappeler que la cartouche se déplace rapidement au dessus du papier).

Pour information, la cartouche noire a 4 rangées de 170 buses, soit 680 buses !!!

Nous avons réalisé le même exercice avec les contacts du circuit :

À l’œil nu, on ne voit rien de particulier, mais au microscope, on voit qu’ils sont abîmés à force d’être frottés par les pattes qui rentrent en contact avec.

La recharge, toujours !

Nous sommes le spécialiste de la cartouche d’impression, qu’elles soient à la marque constructeur, rechargées ou compatibles.

Mais notre cœur de métier reste la recharge et dès que nous pouvons c’est le produit que nous proposons, car en plus d’être plus économique, il permet de réduire les déchets générés et est donc écologique !

C’est de plus en plus difficile de trouver les équipements nécessaires à la recharge de ces cartouches, car c’est du matériel technique et vendu en petite quantité, donc cher.

De gros fournisseurs d’équipements dédiés à la recharge arrêtent la production de ces machines car trop peu de demandes.

Voici ce que nous avons trouvé sur le site d’un de nos fournisseurs d’équipements :

Bienvenue! Chers clients, Après plus de 20 ans, CBR Engineering arrête de fabriquer des équipements de fabrication de jet d’encre en raison de la faible demande. Les pièces de rechange et les réparations sont toujours disponibles sur demande. Nous vous remercions de votre confiance à long terme dans nos produits. Merci de votre compréhension. Sincères amitiés. Ingénierie CBR. Fredy Gass

Quoi qu’il en soit, nous continuons la recharge et trouverons des alternatives 🙂

Imprimez plusieurs fois, sans encre, sur la même page !

Après l’imprimante sans cartouche, voici le papier qui n’a pas besoin d’encre pour être imprimé 😛

La feuille de papier est recouverte de nanoparticules de bleu de Prusse et de dioxyde de titane qui réagissent aux rayons ultraviolets.

Pour la réutiliser, il suffit de la chauffer 10 minutes à 120° (et l’on peut la réutiliser 80 fois apparemment).

La technique en est à ses débuts, il reste à créer l’imprimante adaptée et le moyen simple de chauffer ses feuilles à 120° (on n’imagine pas monopoliser le four de la cuisine pour y mettre nos impressions page à page :P).

Source : Le Point du 16 Février 2017