Acheter une imprimante d’occasion : bonne affaire ?

Aujourd’hui, nous allons nous intéresser au marché de l’occasion pour les imprimantes jet d’encre et laser (Leboncoin, Priceminister, braderies …)

Bien entendu, chez KERink, nous vendons des imprimantes neuves, mais notre cœur de métier reste la recharge (on vend aussi de la cartouche compatible ou à la marque en fonction de ce que vous préférez), donc nous serons aussi impartials que possible en vous expliquant les avantages et les inconvénients de l’occasion et nous serons heureux de vous compter parmi nos clients pour faire recharger vos cartouches par la suite, peu importe votre choix d’imprimante 🙂


Avantages de l’occasion et du neuf :

Je vois deux avantages pour l’occasion :
– l’écologie : c’est ça de moins à produire en plastique, en pièces électroniques …
– le prix : normalement, c’est moins cher (je dis normalement, car on se rend compte que les prix de l’occasion sont souvent chers par rapport à l’état des machines).

Il y a aussi deux avantages pour le neuf :
– la garantie : en achetant un produit neuf, on bénéficie d’une garantie constructeur d’une année.
– le conseil : en achetant une imprimante neuve, le vendeur qui est un professionnel spécialisé sur le marché des imprimantes et des cartouches d’encre (en tout cas chez KERink, car on ne vend que ça, pas d’ordinateur, pas de machine à laver … que des imprimantes et des cartouches !) va se renseigner sur votre façon d’imprimer et va mettre en face le produit le plus adapté pour que vous réalisiez des économies sur vos cartouches et que votre imprimante vous dure le plus longtemps possible !

Dans l’idée, acheter d’occasion c’est l’idéal.
Malheureusement, les constructeurs qui veulent attirer les consommateurs avec des prix toujours plus bas font des imprimantes bon marché mais très fragile, avec une durée de vie très limitée.

Le marché de l’occasion n’est pas terrible, on trouve des imprimantes facilement, mais qu’en est-il de leur état réel ?


Quel type d’imprimantes ?

On va aborder le sujet sur les 3 types d’imprimantes existantes :
– imprimantes jet d’encre à cartouches séparées
– imprimantes jet d’encre avec deux cartouches uniquement (dites « monoblocs »)
– imprimantes laser, toutes regroupées : monochrome ou couleurs, avec tambour intégré ou non.


Imprimante jet d’encre qui utilise des cartouches séparées :

L’élément d’usure de ce type d’imprimante, c’est la tête d’impression (vue au microscope).
En fonction de l’usage que l’on en a, sa durée de vie varie entre 1 et 5 ans.
Lorsqu’on peut la changer, elle coûte entre 60 et 100€ en moyenne.
Certaines imprimantes ont été conçues intelligemment et cette pièce se change facilement (Canon par exemple) alors que pour d’autres ce n’est pas le cas et il faudra passer par un technicien et ajouter le prix de la main d’œuvre ou être un peu bricoleur (Epson et Brother par exemple).

Si vous pouvez tester l’imprimante, il suffit de lancer un test de buses ou de faire une impression pour voir l’état de cette pièce :

– Si le test est bon, il faut se remémorer la durée de vie moyenne de la tête d’impression et mettre en face le prix de vente demandé.
(On peut dépasser la durée de vie annoncée, c’est une fourchette moyenne constatée).

– Si le test n’est pas propre, qu’il y a des rayures voir pire, il n’y a aucun intérêt à acheter cette imprimante.

– Si le vendeur n’a pas de cartouches, c’est embêtant, car vous ne pourrez pas la tester.
S’il n’y a pas de cartouches depuis plus de quelques jours, il y a de forts risques que les têtes d’impression aient fortement séchées et il est impossible de dire à l’avance si les nettoyages de buses seront suffisamment efficaces pour les déboucher (les constructeurs déconseillent de laisser une imprimante sans cartouches plus de 15mn, dans l’idéal, il ne faut pas enlever une cartouche que lorsqu’on en a une nouvelle a insérer).
Est-ce intéressant de prendre le risque de devoir acheter un jeu de cartouches pour savoir si l’imprimante est en bon état … je ne pense pas, un jeu de cartouches séparées vous coûtera entre 20 et 40€ en moyenne, entre le prix de l’imprimante et des cartouches, vous en aurez pour plus cher qu’une imprimante neuve et pour un peu, elle ne sera pas en état de fonctionner :/

Afin de comparer, voici deux imprimantes que l’on vend en ce moment. Elles utilisent des cartouches séparées et ont une tête d’impression neuve (vous remarquerez au passage qu’une imprimante neuve coûte moins chère qu’une tête d’impression neuve … aucune logique de la part des constructeurs à part vous inciter à changer d’imprimantes afin de vous obliger à acheter les cartouches à la marque, car lorsqu’une imprimante sort sur le marché, il n’y a pas beaucoup d’alternatives aux cartouches à la marque) : Canon MG5750 (multifonction wifi) à 69.50€ avec un jeu de cartouches fournies par le constructeur + 1 cartouche noire rechargée supplémentaire et Canon TS5050 (multifonction wifi compact) à 78.50€.


Imprimante jet d’encre qui utilise des cartouches monoblocs (une noire et une tri-chromique) :

Comme pour les imprimantes qui utilisent des cartouches séparées, l’élément d’usure est la tête d’impression. L’avantage sur ce type d’imprimante, c’est que cet élément est intégré à la cartouche.
Donc logiquement, en achetant de nouveau des cartouches d’encre à la marque, l’imprimante devrait repartir (à moins qu’une autre pièce soit endommagée, mais c’est plutôt rare sur ce type d’imprimante).

Donc sur ce type d’imprimante, le risque d’acheter de l’occasion est moindre.

Par contre, comparez les tarifs, car comme je vous le disais en début d’article, ces imprimantes ne sont pas très chères à l’achat en neuve et ont l’avantage d’avoir des cartouches fournies.
Exemple : HP Deskjet 2630 (multifonction wifi) à 49.50€ ou HP Deskjet 3632 (multifonction wifi) à 48.90€.


Imprimante laser :

Une imprimante laser, c’est du costaud !
On peut souvent en trouver en occasion lorsque les entreprises changent leur parc informatique.

Mais est-ce si intéressant que cela en a l’air ?

Posez-vous la question de savoir pourquoi les entreprises changent leurs parcs d’imprimantes de temps en temps et vous aurez un bon élément de réponse !

Généralement, elles ne changent pas d’imprimante pour passer d’une imprimante qui permettait d’imprimer 30 pages par minute à une imprimante qui permettra d’imprimer 35 pages par minute.

En effet, sur les imprimantes laser, vous avez la cartouche d’un côté, le tambour de l’autre (il se peut que cette pièce soit intégrée à la cartouche sur certains modèles) … et des pièces d’usure !

Lorsque vous devez changer ces pièces d’usure, cela vous coûte beaucoup plus cher qu’une nouvelle imprimante !

Quelles sont les pièces d’usure ?
– la cartouche (important à intégrer, car si elle est vide dans l’offre d’occasion qu’un vendeur vous fait, il faudra en acheter une et ça représente de l’argent, qu’elle soit neuve ou rechargée).
– le kit photoconducteur (ou tambour) : soit il est intégré à la cartouche, soit il est vendu séparément, auquel cas il est important de se renseigner du coût et de son état actuel.
– l’unité de fusion (le four) : c’est l’élément qui coûte le plus cher. S’il est en fin de vie, les impressions ne vont  pas tenir sur le papier.

En fonction des modèles d’imprimantes, on peut avoir accès à la durée de vie (estimées) des pièces d’usure.
Pensez à vérifier l’état de chacune de ces pièces afin de voir si l’imprimante d’occasion est intéressante ou pas.


Bien entendu, c’est toujours relatif au prix de vente.
Ce qui est une bonne affaire à 15€ ne l’est pas à 100€.
Par exemple, on vend des imprimantes multifonctions laser monochromes wifi avec chargeur de document à ce prix en ce moment : Ricoh SP220SNw, 99.90€ TTC).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *